Court métrage

J'assume et toi ?

Les collégiens ont travaillé pendant l'année scolaire 2013/2014 à la réalisation d'un court métrage.

L'aventure a commencé avec la rencontre de notre collège avec Florent Henriet, responsable de l'association médi@ltérité, qui s'occupe de prévention des violences en milieu scolaire.

Au début, Florent a fait des interventions dans les classes, autour du thème des dangers des raiseaux sociaux. Devant l'intéret et le dynamisme des élèves, a  tout d'abord germé l'idée d'un flash information sur ce thème, avec les collégiens acteurs, c'était l'année 2012/2013.

L'année suivante a démarré le travail pour le court métrage  "J'assume et toi ?" dont le thème sont les violences en milieu scolaire.

Tout au long de l'année, en dehors du temps scolaire mais dans l'établissement, les élèves accompagnés de Florent ont écrit le scénario, appris les textes, beaucoup répété, douté, rigolé... jusqu'au mois de juin, ou le tournage a démarré.

Le résultat nous a été présenté le 16 octobre, dans une vraie salle de cinéma, en présence des élèves acteurs, du réalisateur, des parents d'élèves, de quelques personnalités locales et des enseignants du collège.

La découverte du résultat a bouleversé l'ensemble de l'assistance !

Ce court métrage est maintenant utilisé par médi@ltérité, pour alimenter des débats dans les collèges autour des violences en milieu scolaire.

"Participer à ce projet nous a fait grandir, dans la tête et dans le coeur." - Marie, une élève

 

 

Le grand conseil du collège

Un Grand Conseil en collège, kézako ?

C’est permettre aux élèves de s’approprier la vie dans l’établissement, en dehors des heures de cours. Les responsabiliser dans une vie collective, leur donner le droit d’intervenir sur le fonctionnement.

Le Grand Conseil (G.C) est la réunion de deux délégués par classe, élus par leurs pairs et qui mettent en place ou permettent la mise en place d’un certain nombre de projets ayant trait avec la vie des collégiens dans leur espace d’apprentissages. Il comprend donc 16 membres (élèves) et deux adultes référents. Ce G.C se réunit une fois par semaine, fait remonter les questionnements posés dans les classes lors du conseil d’élèves et/ou soulève des problématiques générales.

En ce début d’année scolaire 2015/2016, les élèves délégués ayant été élus, nous sommes partis pour une journée de formation au métier de délégué. Quelles sont les prérogatives d'un délégué ?, quelle légitimité auprès des adultes,?, comment transmettre une information ?, un délégué doit il être "bon" élève ?...etc furent les questions posées par les formatrices de la Ligue de l'Enseignement, qui ont permis au groupe de réfléchir.

Lors des réunions hebdomadaires, certains sujets d'ordre général ont été abordés : Les collégiens voudraient plus de bancs dans la cour, nous allons organiser le carnaval en même temps que l'école primaire, nous mettons en place un groupe de réflexion sur la nourriture avec Agnès...etc. D’autres informations viendront au fur et à mesure de l’avancée des réflexions et des projets.

Novembre 2015

Evelyne Esquirol (Documentaliste)

Denis Rouger (professeur d'Arts Plastiques)

Des ceintures de comportement ?

C’est la 6ème année que ce dispositif existe. Il s’inscrit dans le cadre de la pédagogie institutionnelle et à pour but de développer l’autonomie chez le jeune. Actuellement nous sommes le seul collège qui a pris le pari de mettre en place ce dispositif. Pour répondre à la remarque de certains élèves : « ici nous n’avons le droit de rien faire !!! », remarque universelle chez les adolescents.

Nous avons pris le pari de répondre à ces jeunes et de leur dire qu’ils ont toute la place pour faire ce dont ils ont envie. Mais pour cela il va falloir accepter la contrepartie des DEVOIRS. Nous avons donc listé les items que chaque élève doit respecter pour accéder à un niveau de ceinture. Le chantier des droits a été laissé aux élèves. Ils ont donc réfléchi et fait de nombreuses propositions qui ont été acceptées par l’équipe.

Pour cette année 2015/2016, l'équipe s'est posé la question de la pertinence de l'uniformisation des ceintures, de la 6° à la 3°. Finalement, deux systèmes parallèles vont cohabiter : Les ceintures de comportements pour les 6°/5° et un système qui s'appellera Collégien Citoyen, pour les 4°/3° (ce qui devrait permettre de relancer l'intéret des plus grands, qui connaissent les dispositif ceintures depuis l'école primaire).

Depuis la mise en place des ceintures, les élèves ont fait évoluer ce dispositif, jusqu’à faire disparaître tous les items qui relevaient du pédagogique comme « avoir fait ses devoirs ». Nous pouvons donc dire que les élèves sont sous le « regard croisé » de l’éducatif et du pédagogique. Ce dispositif est perfectible jusqu’à l’infini puisque il est toujours possible pour les élèves de faire évoluer leurs droits et de faire des propositions sur leurs devoirs.

C'est le Grand Conseil, qui par l'intermédiaire des délégués pourra proposer de nouveaux droits pour les collégiens.

Novembre 2015

Vie institutionnelle

Groupe classe (Charte de vie)

Dès la rentrée, chaque classe se retrouve 4 demi-journées pour bâtir le groupe classe : faire connaissance, élaborer des projets et des règles de vie. C’est l’élaboration de la CHARTE DE VIE de la classe.

Assemblée Générale

Cette Charte est présentée dans une ASSEMBLEE GENERALE qui rassemble tous les élèves. Ils constituent ainsi une communauté scolaire.

Conseil des élèves

Le Conseil des élèves se met en place : Une fois par semaine les élèves de chaque classe avec leur professeur principal se réunissent. C’est le CONSEIL DES ELEVES qui répond à un rituel en référence à la pédagogie institutionnelle. Les règles  qui sont établies au 1er conseil les élèves (Animation, secrétariat, ordre du jour) seront respectées à chaque conseil. Le conseil des élèves traite de sujets concernant la classe, l'ambiance, les relations avec les enseignants. Les décisions prises lors de ces conseils font force de loi et doivent être rspectées par tous (élèves, adultes). Le professeur peut exercer un droit de véto.

  •   Un animateur donne la parole, et fait établir l’ordre du jour.
  •   Un secrétaire prend en note l’ordre du jour et les décisions.
  •   Chacun lève la main pour demander la parole.
  •   Ensuite seront élus des délégués de la classe, validées les demandes de niveau de ceinture de comportements...

Délégués de classe

Fiche de fonction du délégué :

  •   Un délégué représente sa classe au GC pour les délégués au Grand Conseil, au Conseil des Bulletins trimestriel pour les délégués aux bulletins.
  •   Il sait écouter les autres et s’exprimer précisément, rapporter et expliquer les décisions votées.

 Qui peut être élu ? : Pour être élu délégué, il faut ne pas avoir d’avertissement, faire campagne (au moins rappeler les fonctions que l’on va remplir), être élu par sa classe à la majorité.

Les ceintures de comportement

Le dispositif comprend des couleurs de ceintures distinctes, en fonction des compétences de comportement reconnues (blanc, jaune, orange et marron). La validation d’une couleur par l’équipe éducative, correspond à l’obtention de droits supplémentaires.

Le grand Conseil

Il réunit toutes les semaines de 13h à 13h 50 les délégués de toutes les classes (soit 16 élèves) et deux adultes, représentant les enseignants et les éducateurs. Le principe de fonctionnement est le même que celui du Conseil des élèves par classe.
Son rôle est de coordonner les activités des classes, de faire aboutir des projets interclasses ou de donner un aval à des activités de classe qui prennent place dans la vie commune. Il dispose d’un budget qui lui permet de financer des actions (Carnaval,équipement foyer...).

Formation des délégués

Deux jours pour apprendre à tenir correctement son rôle de délégué.

Les élèves délégués ont participé à une journée de formation qui a eu lieu à Mondonville. Cette formation était encadrée par deux animatrices de la Ligue de l’enseignement. Lors de cette journée, les élèves ont pu réfléchir sur la notion d’élèves délégués, ainsi que sur leurs droits et leurs devoirs. Ils ont pu expérimenter de nombreux cas pratiques comme, par exemple, défendre une opinion avec laquelle ils n’étaient pas d’accord.... Les élèves délégués au Grand Conseil et les élèves délégués aux Bulletins ont pu chacun délimiter leurs champs d’action. Cette journée a aussi permis de fédérer un groupe délégués, chaque élève prenant conscience de son appartenance au collectif. Pour l'apprentissage de la citoyenneté, prendre les "autres" en compte, se décentrer de soi, nous semble un bon début !

Evelyne et Denis (Novembre 2015)